Forum 100 % mordu du Bulldog Anglais. Conseils santé, élevage, naissances, adoptions, balades organisées par région dans toute la France. Venez partager votre passion dans la joie et la bonne humeur !
 
AccueilS'enregistrerGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Education et développement du bulldog anglais

Aller en bas 
AuteurMessage
Laetitia & Bono
BoubouEnOr
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2649
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Education et développement du bulldog anglais   Dim 18 Jan 2015 - 17:15

Une éducation douce avant tout!!!


Sous son aspect brut se cache un toutou sensible : oubliez les réprimandes injustifiées, le dressage « à la dur ».
Une éducation positive, c’est à dire récompenser le bon comportement, est la meilleure solution si vous voulez un chien équilibré, qui ne vous craindra pas. Au contraire le Bulldog Anglais ne recherche que votre affection !
Comme nous l’avons vu précédemment, le bulldog anglais est un chien très sensible et assez têtu et c’est là je pense la principal difficulté dans son éducation.
En effet de part son caractère sensible vous devrez vous montrer patient et doux et ne surtout pas vous énerver, cependant en même temps il s’agit d’un chien têtu un brin manipulateur qui saura vous faire tourner en bourrique.
Un conseil surtout ne lâchez rien vous devez être doux et surtout plus têtu que lui. Répétez plusieurs fois l’ordre demandé et sévissez si celui ci est connu mais non exécuté.

« éduquer un animal, c'est le respecter, l'adapter à son rythme de vie. Il y a des choses simples à mettre en place ».





L'éducation du chiot

Voilà, le nouveau venu est à la maison, que faire maintenant ?

Le développement du chien :

Celui-ci se fait en plusieurs stades critiques et imbriqués les uns dans les autres. Il faut savoir qu'il existe divers stades avant la naissance, à la naissance et par après mais comme vous n'adopterez pas de chiot avant ses 7-8 semaines, nous allons nous intéresser essentiellement des différents stades à partir de cette période.

De 7-8 semaines à 3 mois :

Période pré-juvénile critique où se passe la socialisation primaire.

L'arrivée :

Tout doit donc être prêt. Avant de lui montrer les lieux, faites-lui faire ses besoins ! Montrez alors son nouveau lieu de résidence, les pièces où il pourra aller, son lieu de couchage et laissez-le explorer et sentir partout ! Offrez-lui une collation, puis sortez-le à nouveau pour les besoins. Dés qu'il sentira le sommeil venir, encouragez-le à se rendre dans son lieu de repos... La vie de famille-meute commence ici !

Que se passe-t-il comme développement comportemental ?

Nous sommes dans la période de socialisation dites « primaire » du chiot et elle est... la plus importante ! Celle-ci s'espace de 3 semaines à 3 mois. Et par socialisation, on entend « apprentissage des relations sociales ». Cette période est importante car cet apprentissage se fera aisément, s'oubliera difficilement et orientera le caractère social et sexuel de votre chien une fois adulte ! C'est une période critique où votre chiot apprendra :

Son identité :

Un chiot ne sait pas qu'il naît « chien » comme la plupart des animaux par ailleurs, vous comprendrez donc qu'il doit identifier les chiens comme étant de son espèce ! Cette identité se forge entre 3 et 8 semaines pendant une période dites « d'imprégnation » où le chiot est en contact avec sa mère et ses frères et sœurs de la portée auxquels il s'identifie. Un chiot adopté avant 6 semaines ou élevé au biberon et n'ayant connu aucun de ses congénères montrera des perturbations d'identité.

- Qui sont les individus amis :

Ce sont les individus que le chiot rencontrera pendant cette socialisation qui lui apportent un avantage quelconque (le jeu par exemple) mais pouvant être aussi passifs (rencontrés au coin d'une rue sans contact direct) et qui sont différents de son espèce (donc, du chien) : Les humains, les chats, les chevaux, etc. Le chiot apprendra à se socialiser à eux, c'est à dire deviendra désireux de communiquer avec ces espèces. Si l'individu apporte des désavantages (douleur, frayeur), il sera par contre considéré comme espèce ennemie ! Et étant donné que le chien identifie des caractères supra-individuel, il peut classer en ennemi des humains par exemple de petite taille, barbu, ou encore les enfants ou les femmes, porteurs de chapeau, de lunettes, de couleur, etc. S'il existe un manque de socialisation aux espèces amies, le chien exprimera simplement un rejet envers ces espèces : s'il s'agit d'un manque de socialisation totale à l'humain, le chiot sera jugé « peureux »: il restera à distance, fuira, voir voudra mordre par peur ! Il peut aussi exister un manque de socialisation partielle humaine: alors le chien n'identifie pas « un type » de personne.

- Son seuil d'homéostasie sensorielle :

c'est un seuil de stimulations sensorielles à ne pas dépasser pour maintenir un bien-être émotionnel au chiot ! Ainsi, un chiot âgé entre 3 semaines et 3 mois doit être habitué à toutes sortes de stimulis sensoriels : le bruit, l'orage, les pétards, bruits urbains etc. pour l'ouïe ; Caresse, pincements, promenades en laisse, etc. pour le tact ; Les différentes odeurs quotidiennes pour l'odorat ; Différentes luminosités jusqu'au noir pour la vue... Plus le chiot aura été en présence de tels stimulis plus son seuil d'homéostasie sera haut, plus il sera sociable, plus il sera facile à éduquer ! Un chien ayant fixé un seuil d'homéostasie très bas car son milieu n'était pas riche en stimulis sensoriels peut développer des phobies, de la peur ou de l'anxiété et, dans tous les cas, un blocage des capacités d'apprentissage!

L'enseignement :

Avant qu'il n'ait atteint ses 3 mois, votre chien aura acquis :

La propreté :

S'il existe bien un savoir-vivre que demande obligatoirement l'humain à son chien c'est bien celui-ci ! Le chien s'éduque à la propreté entre 8 semaines et 15 semaines. Et non, ce n'est pas trop tôt ! Par contre, si vous ne vous y prenez pas assez vite, l'enseignement à la propreté prendra plus de temps !

En effet, à partir de 8 semaines, le chiot repère les lieux d'éliminations et en distinguera des préférences... A 15 semaines, cette préférence sera quasi-définitive, c'est pourquoi, il est préférable de commencer par éduquer son chien à la propreté dés 8 semaines! Il faut savoir qu'un chiot élimine toutes les heures durant la journée et toutes les 3 à 4 heures durant la nuit. A 8 semaines, le chiot est déjà « propre » pour lui-même : il ne va pas faire ses besoins là où il dort ni là où il mange mais il est moins aisé de comprendre pourquoi il ne peut pas faire ses besoins dans la cuisine ou dans le salon ! Comment devez-vous procéder pour lui apprendre la propreté ?

- Pendant la journée, en votre présence, observez votre chiot : dés qu'il trépigne un peu et renifle le sol, portez-le dehors ou dans son lieu d'élimination ! Récompensez-le d'une caresse ou d'un biscuit (tout ceci d'un ton enjoué « c'est bien ca mon chien » etc.) dés qu'il a éliminé à l'endroit convenu.

- Si le chiot élimine dans un lieu inconvenant, interrompez son élimination en le conduisant là où vous voulez qu'il fasse, en ne vous fâchant pas. La colère n'est jamais éducative.

- Sortir le chiot une ou deux fois la nuit. Il ne faut pas le forcer à se retenir plus de 6 heures.

- Régularisez les repas ! Donnez les repas aux mêmes heures, tous les jours. Puis sortez le chiot et attendez qu'il élimine. Et ne donnez pas des encas entre les repas...

- Si le chiot commence à faire besoin sous votre regard, dites un « non » ! Catégorique, sans crier, sans colère. Puis prenez-le affin de le conduire à l'endroit approprié. Sans punition. Ne nettoyer JAMAIS devant lui! Quand il y a eut souillure, désaffecté avec du vinaigre blanc dilué qui masquera complètement l'odeur.

La punition correcte :

- Est un acte éducatif : Pas de punition intempestive pour n'importe quoi !
- S'administre sur le fait : Et non 2 minutes après le fait ! Non pas qu'il ait « oublié » comme pense certaines personnes mais tout simplement car l'erreur commise ne sera plus associée à la punition. Ainsi, punir un chiot qui a souillé à un endroit inconvenant, une nuit après l'acte en lui mettant le museau dans sa souillure n'est pas intelligent du tout : le chiot va se dire « je ne peux plus faire pipi ici » (mais 10 cm plus loin je peux !).
- Apporte toujours un désagrément : Le chien recommence les actes qui lui ont procuré du plaisir et évitent ceux qui lui procurent des désagréments comme : la douleur, la privation d'attention sociale, etc. Mais jamais un cri car ceux-ci n'ont aucune signification pour le chien !
- Est centrée sur la cible concernée : Si l'acte fautif fut commis sur un humain, la punition sera administré par l'humain en lui-même, si elle fut commise sur un objet, elle sera donnée par l'objet ou par quelque chose d'inconnu...
- Ne pas récompenser systématiquement ! La récompense peut être une caresse, un regard, une attention ou un biscuit mais il ne faut pas en abuser ! Par exemple, dans un donné de patte, certains propriétaires vont se dire : « il donne la patte, que c'est gentil », et hop ! On récompense le chien par un biscuit... Dans cet acte, les maîtres croiront qu'ils ont appris à leur chien à donner la patte mais en fait, c'est le chien qui a appris à son maître à donner un biscuit ! Au début, vous pouvez récompenser un chiot systématiquement mais par après, ne récompensez que deux fois sur 6 par exemple !



De 4 à 6 mois :

A partir de 3 ou 4 mois et jusque la puberté, le chien passe par une période juvénile, qui est, autant que chez l'humain, une période difficile ! La socialisation devient secondaire.

Que se passe-t-il comme développement comportemental ?

Cette période de socialisation secondaire est elle aussi une période d'apprentissage mais déjà, l'enseignement du chiot devient plus lent. C'est une phase d'intégration des informations recueillies pendant la période précédente : donc, si la socialisation du chiot fut riche, le chiot continuera à évoluer normalement, si celle-ci fut restrictive, le chiot pourrait développer des craintes par rapport à des nouveaux stimulis... C'est aussi une phase de distanciation normalement, par rapport à la mère, mais puisqu'il est chez vous, se fait se fera par rapport à vous ! C'est une phase où il apprend mieux la hiérarchisation alimentaire. Le chiot commence à avoir des comportements de groupe et donc, il faudra lui apprendre, comment se passe cette hiérarchisation sous votre toit !

L'enseignement :


La hiérarchie de la famille-meute :

Le chiot :

- Dormira à une place qui lui est réservée : ni en hauteur (palier, lit, divan) ni dans une pièce de passages fréquents (cuisine, hall, chambre, salon). Ses places tendent à donner une place dominante à votre chien, c'est pourquoi il est préférable d'éviter de futurs conflits de ce genre : un chien ayant l'habitude de dormir sur un lit se donnera un droit à la première place d'alpha, et donc, d'entrer en conflit avec lui ! Un jour, ce chien grognera sur son maître en étant sur le lit alors que ce dernier aimerait bien aller dormir...

- Mangera après tous les humains : dans une meute de loups, les dominants mangent toujours avant les autres !

- Ne recevra pas de nourriture à table même s'il mendie. Surveillez vos enfants qui auront souvent tendance à donner un morceau de viande sous la table en cachette...

- Acceptera sans menace que vous repreniez sa gamelle !
- Ne passera pas une porte avant son maître.
- Ne sautera pas sur les humains ! Ni les « mordillera » !
- Ne privilégiera pas une seule personne mais tous les humains sous le même toit !

La distanciation par rapport aux membres de la famille :

Votre chiot devra apprendre à ne plus vous suivre 24h/24 ! A cette période, si le chiot était encore près de sa mère, elle s'éloignerait activement et le moindre chiot trop « envahissant » qui la suivait, se retrouvait réprimander ! Faites de même... Si un chiot ne s'habitue pas à cette distance, il peut devenir un chiot hyper-attaché et présenter une anxiété de séparation !

Obéissance, les ordres de base : C'est à partir de maintenant que votre chiot peut apprendre les mots « assis » « couché » « ici » « donne la patte », etc. et jamais sous la colère ou la contrainte! Un ordre ne sera pas crié. Vous pouvez faire cet enseignement vous-même ou vous rendre dans un club de dressage.

La puberté :

La puberté est une période critique chez le chien car cette phase est synonyme de bouleversement hormonal et donc : d'une métamorphose sur le plan physique et comportement.

Que se passe-t-il comme développement comportemental ?


Une métamorphose hormonale : A la puberté, les glandes sexuelles se mettent à produire des hormones qui modifient :

- Le corps du chien : muscles, organes sexuels externes.

- La chimie interne et cérébrale du chien : création de protéines, diminution de la régulation des transmissions chimiques sur les synapses des neurones à dopamine qui contrôlent l'agressivité entre autre. Production de phéromones.

- Le comportement : « Lever de patte » chez le chien mâle, les femelles accomplissent également ce fait mais plus particulièrement lors des chaleurs. Ce « lever de patte » sert à marquer un territoire en dévoilant sa « carte d'identité » aux autres, notamment sur son niveau hiérarchique et sur sa receptivité sexuelle. En effet, il faut savoir que dans une meute, seuls les dominants ont le privilège de se reproduire ! Donc, la production de phéromones dans les urines provoquent : une attirance des mâle envers les femelles en oestrus (chaleurs) et une compétition entre les mâles pour le droit à la reproduction !

Une période de sensibilisation : Par rapport au contact sociaux. Dans les meutes de loups, le chien pubère se méfie des inconnus, c'est pourquoi, il faudra continuer à habituer son chien, à le sensibiliser, aux étrangers et aux stimulis divers affin de ne pas les perdre.

L'enseignement :

Hiérarchisation des adultes : Toute tentative d'expression de la sexualité, d'alimentation en premier et de passage en premier seront sévèrement réprimandé !

Le chien pubère :

- Ne prendra pas de décision à votre place !
- Ne se fera pas caresser à sa demande !
- Sera réprimander à la moindre provocation concernant les manifestations sexuelles, l'alimentation et le droit de passage.


Chien adulte :

Ça y est ! Votre chien est adulte et est un être social si vous avez respecté tous les aspects de son apprentissage. Vous avez appris à communiquer avec lui, il vous aime et vous l'aimez, vous allez vivre ainsi de merveilleuses années!!


Dernière édition par Laetitia & Bono le Dim 18 Jan 2015 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laetitia & Bono
BoubouEnOr
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2649
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Education et développement du bulldog anglais   Dim 18 Jan 2015 - 17:20



Avec beaucoup de patience tout est possible, en voici un exemple: Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pauline L
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2549
Age : 26
Localisation : Dole
Date d'inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Education et développement du bulldog anglais   Dim 25 Jan 2015 - 15:17

ouiii bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dom
BoubouDePassage


Féminin
Nombre de messages : 95
Localisation : meurthe et moselle
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Education et développement du bulldog anglais   Mar 27 Jan 2015 - 19:57

Juste une remarque personnelle sur le passage:
Dormira à une place qui lui est réservée : ni en hauteur (palier, lit, divan) ni dans une pièce de passages fréquents (cuisine, hall, chambre, salon). Ses places tendent à donner une place dominante à votre chien, c'est pourquoi il est préférable d'éviter de futurs conflits de ce genre

A l'époque mes boulis dormaient où elles voulaient sauf dans les chambres parce que les escaliers pour le bouli anglais c'est pas top. Ils avaient leurs coussins dans le salon, il y en avait autant que de chiens, et idem dans la cuisine. Je pense que la bonne conduite du chien vient de son éducation. Je m'explique: si mon chien est couché sur mon fauteuil et que je viens pour m'y asseoir je lui dis de descendre et elle descend. Pour ma bouli française si elle dort sur mon fauteuil et que je viens pour m'asseoir elle s'en va d'elle-même pas besoin de lui demander. Je pense que dans ma façon de faire elle comprend que je vais m'asseoir. Ensuite elle peut revenir sur mes genoux.
Je pense que le comportement non désiré chez un chien est une question d'apprentissage. Un chiot s'éduque, et comprend ce qu'on lui demande. Un chien qui s'installe dans un passage ne me dérange pas du moment que j'ai de la place pour passer. En ce qui me concerne je ne m'attache pas à ces principes de dominant/dominé. La bonne entente entre le chien et son maître pour moi est le résultat de beaucoup de compréhension, d'attention et de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laetitia & Bono
BoubouEnOr
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2649
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Education et développement du bulldog anglais   Mar 27 Jan 2015 - 20:48

Bien sur Dom, c'est juste une ligne de conduite générale pour donner des bases, il est évident que chaque chien est différent et que l'éducation est a adapté en fonction de chacun, de son caractère et de ses attentes personnelles.
Bono est également dans le salon et monte dans le canapé mais il se pousse également quand j'arrive!
Le maître doit rester le maître et le chien, le chien.
Quand à la relation dominant/ dominé, il y a plusieurs écoles, tout comme pour les méthodes d'éducation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Education et développement du bulldog anglais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Education et développement du bulldog anglais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE Forum Bulldog Anglais : Bulldogs et Cie :: BOUBOULAND :: BoubouAttitude-
Sauter vers: