Forum 100 % mordu du Bulldog Anglais. Conseils santé, élevage, naissances, adoptions, balades organisées par région dans toute la France. Venez partager votre passion dans la joie et la bonne humeur !
 
AccueilS'enregistrerGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 17 Sep 2008 - 13:04

Paru dans Figaro Madame de février 2006, je vous copie un article très très intéressant qui s'intitule :
Ces chiens malades de leurs maîtres docteur

Nous nous retrouvons plus ou moins vite dans les paragraphes de ce papier et j'avoue qu'il soulève passion, révolte, rage, compréhension ... bref, je vous laisse le lire !
journalistef

Je vous mets en gras une phrase qui parle de nos loulous ...
Bonne lecture !

__________________________________________

Sophie Carquain. Le Figaro

Anxiété de séparation, hyperactivité, fugues à répétition... Les troubles de nos animaux de compagnie semblent en augmentation, à en croire les comportementalistes. Mais n’est-ce pas aussi parce que l’animal est le symptôme de nos névroses ?

Tom est un fringant jack russel de 4 mois. Mais quand ses maîtres sont absents, il grattouille le bas des portes, défonce le canapé, hurle à la mort, et saccage la maison. Diagnostic : anxiété de séparation pour ce toutou qui ne supporte pas l’absence de ses maîtres... Chats et chiens auraient-ils eux aussi besoin d’un psy ? « Les troubles du comportement chez les animaux de compagnie - entre autres l’anxiété de séparation - sont en augmentation exponentielle depuis quelques années », constate en tout cas le vétérinaire Joël Dehasse, qui vient de publier Mon animal a-t-il besoin d’un psy (éditions Odile Jacob) et qui, à force de recevoir des chiens « difficiles », s’est mué en thérapeute. Bien sûr, comme le précise Jean-Luc Vuillemenot, secrétaire général de l’Afirac (Association française d’information et de recherche sur l’animal de compagnie), « certains animaux pètent les plombs à cause d’une séparation précoce d’avec la mère, ou d’éleveurs peu scrupuleux... »

Pour autant, il semblerait que les maîtres aient aussi leur rôle à jouer. Pour Véronique Ozanne, psychologue et éthologue, l’animal domestique - le chien en particulier - est en effet investi d’une mission suprême : « Il ne garde plus la maison. Il est devenu une prothèse affective. » Une dérive qui, d’après la psy, provient de l’éclatement de la famille contemporaine : « On a des enfants plus tard, on divorce plus facilement... Et à chaque moment de rupture et de solitude, il n’est pas rare d’investir dans un animal. » Après un divorce, la maman, plus vulnérable, accèderait plus volontiers au désir de son bambin d’acquérir un animal domestique. Et au départ des enfants - le fameux syndrome du nid vide - c’est elle qui craquerait la première pour un petit compagnon à quatre pattes.

Anthropomorphisme à tous crins

Certes, le « toutou de salon » n’est pas une nouveauté. Mais ce qui l’est, c’est l’anthropomorphisme à tous crins qui se développe aujourd’hui : « Quand nous avons eu notre chat, raconte Andréa, 44 ans, résident milanais, nous avons eu la visite d’une vétérinaire déléguée par la SPA italienne - de la même façon qu’en France, une auxiliaire de puériculture se serait déplacée pour les nouveau-nés. Elle m’a demandé, inquiète : « A-t-il bien compris que vous étiez le père ? »

« On nage en plein délire », s’insurge Joël Dehasse. « C’est comme si le chien avait changé de statut, passant d’animal à humain. Ce qui explique d’ailleurs le succès remporté par certaines races, comme les bulldogs français ou anglais, aux proportions idéalement enfantines : grosse gueule, petit corps... comme un bébé ! » Une race plébiscitée en particulier par les jeunes couples en mal d’enfants...

Choyé comme un petit d’homme, le toutou a droit à tous les égards du marketing. Parmi les trouvailles les plus récentes, on compte une pâtisserie pour toutous, une organisatrice d’anniversaires pour compagnons à quatre pattes ou encore une canicrèche (crèche pour chiens) qui dispense aux animaux des cours d’agility, de gymnastique destressante... Tout nouveau également, le magazine de l’animal moderne, Trésor, qui ressemble à s’y méprendre à ces revues fashion comme Milk, destinées aux tout-petits, ou plutôt à leurs parents. On y trouve une sélection de cadeaux, de la médaille au coussin, ou à la niche de luxe... Amusant ou affligeant ?

« L’évolution du statut du chien a suivi le phénomène des enfants tyrans élevés sans limites », analyse Didier Pondemer, éducateur canin en Bretagne, qui dénonce, via ce phénomène de mode, le stress extrême subi par l’animal : « Ne pensez pas que ce « confort » lui plaise. Le chien est un animal de meute, qui a besoin tout à la fois d’autorité et de protection. Si vous lui faites comprendre qu’il n’y a pas de chef à la maison, il sera déstabilisé, et voudra s’engouffrer dans le créneau. »

Et l’éducateur de préconiser une « limitation territoriale » : « Il faut lui interdire l’entrée de la cuisine, du canapé, ne pas répondre à sa demande quand il veut s’amuser ou se promener mais prendre l’initiative du jeu, refuser qu’il se mette à votre hauteur ou qu’il vienne poser les pattes sur vos épaules... Autant de trucs et astuces évidents pour nous, mal connus des maîtres. » Résultat ? Le chien fait la loi chez son propriétaire... Une formule d’ailleurs reprise par M 6 qui, en décembre dernier, diffusait un Super nanny version quatre pattes, Mon chien fait la loi chez moi !

Conséquence de ce manque de limites ? Les relations trop fusionnelles entre les animaux et leurs maîtres. « Certains ados ou jeunes adultes, mal dans leur peau, tendent de plus en plus à se retrancher du monde et à ne s’intéresser qu’à leur animal », constate Joël Dehasse. Comportement délétère pour les humains. Mais aussi pour les chiens, qui voient d’un très mauvais oeil l’arrivée d’un nouveau conjoint, ou, pire encore, d’un bébé. Les comportementalistes sont alors sollicités pour intervenir d’urgence auprès d’un chiot jaloux, qui menace d’être dangereux pour le futur enfant. « Dans ces cas-là, nous intervenons pour faire descendre l’animal dans la hiérarchie », explique Didier Pondemer. Ça n’est donc pas un hasard si, aujourd’hui, les éducateurs canins - sortes de coachs - sont sollicités autant que les vétérinaires comportementalistes. Pas un hasard non plus si un tout nouveau « diplôme d’éducation canine », visé par le ministère de l’Agriculture, est prévu pour juin 2006.

« On n’imagine pas, en achetant un chien, les contraintes auxquelles on aura à faire face », explique Didier Pondemer, qui lit dans cette attitude désinvolte le symptôme d’une société « zapping » : « On acquiert un animal comme un objet de consommation courante, comme en témoignent les ruées sur certaines races après la sortie ou rediffusion de dessins animés célèbres - comme Les 101 Dalmatiens. L’animal est pris en tenaille. D’un côté, il est humanisé, de l’autre il est chosifié. Dans les deux cas, son vrai statut n’est pas respecté. »

Des séances d’éducation obligatoires

Pour Didier Pondemer comme pour bon nombre de vétérinaires, la solution serait de soumettre chaque nouveau propriétaire à deux ou trois séances d’éducation obligatoires. Ce petit stage intensif suffirait à éviter les erreurs les plus classiques. Un exemple ? « Quand vous rentrez le soir et que l’appartement a été mis à sac, évitez de parler à votre chien, fût-ce pour le disputer, indique ainsi Jean-Luc Vuillemenot. Pour lui, cette attitude équivaut à faire la fête et l’encourage à recommencer. Le mieux est de l’ignorer, de faire comme si de rien n’était. »

Il faudrait aussi lui consacrer du temps, le stimuler, sans le considérer comme une bouillotte ou un pourvoyeur de caresses : « Les animaux souffrent aujourd’hui d’inactivité, d’ennui », souligne Joël Dehasse, qui propose à ses clients quelques jeux actifs, comme cacher les croquettes ou jouer à « cache-tampon » avec la gamelle pour permettre aux animaux de salon de sortir de leur douillette torpeur et de se réconcilier avec leur instinct de chasseur. Reste à savoir si cette hypothèse de l’ennui existentiel animal n’est pas non plus une projection humaine... « Le drame du chien, reconnaît Jean-Luc Vuillemenot, c’est d’être en permanence dans l’« entre-deux » : entre le monde des chiens, et celui des humains. Il y a de quoi, parfois, perdre la boule... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 17 Sep 2008 - 16:38

Sympa Béné cet article, adéquat avec la question du jour !!!

Tout est tellement vrai dans ce qui est écrit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jess - Admin Fondateur
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2951
Localisation : Chez Bulldog & cie
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 17 Sep 2008 - 20:22

Je pensais trouvé ce post plein de réactions et non ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 11:42

Moi aussi ... mais, nonnn

Les copains ont pas trop le temps de lire en ce moment hii

On va relancer le post !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
lina
BoubouExpert
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2141
Age : 40
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 12:33

vous avez eu raison de relancer le post! je ne l'avais pas vu!!
ce qui est dit, je l'avais deja lu!!
le seul truc qui me gene un peu, c'est de lire que nous ne sommes pas les "parents" du chien qui vient vivre à la maison... certes!!!!
mais quand mm, il nous considère comme sa nouvelle famille! plus que des parents, nous devenons les chefs de meute! (ce qui est sensiblement pareil puisque normalement seul les dominants se reproduisent)
ce qui'il ne faut pas mélanger c'est que nous devenons sa famillet et non l'inverse!!! la, oui, il y a dérapage!!
Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toutpetitbouchon
BoubouPetitRigolo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 34
Localisation : Var
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 12:44

On nous prend quand même un peu pour des tarés...
"C’est comme si le chien avait changé de statut, passant d’animal à humain. Ce qui explique d’ailleurs le succès remporté par certaines races, comme les bulldogs français ou anglais, aux proportions idéalement enfantines : grosse gueule, petit corps... comme un bébé ! » Une race plébiscitée en particulier par les jeunes couples en mal d’enfants..."
Je ne me reconnais absolument pas là-dedans !
Je ne suis pas "en mal d'enfant" et je n'ai pas du tout choisi le bulldog à cause de ses "proportions enfantines".
Cette idée de comparaison avec la taille d'un bébé ne m'avait même d'ailleurs jamais effleuré l'esprit !
Oui, je suis folle de ma chienne, mais je n'ai pas de problème psy comme ce Mr Joël Dehasse a l'air de le penser...
grr grr grr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/crocro
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 12:54

ouf cela réagit ... merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
lina
BoubouExpert
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2141
Age : 40
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 12:55

lol!! Smile Smile Smile Smile
ah oui, elle est pas mal celle la aussi!!!!! bébé bébé bébé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Jeu 18 Sep 2008 - 13:07

J'avoue que moi non plus je n'ai jamais pensé à ce rapprochement enfant-bulldog !! Smile

Je ne considère pas Georges comme une alternative à un enfant ... y'a des personnes qui ont de l'imagination dans ce monde ! Very Happy

Par contre, ce n'est peut-être pas le cas pour certaine personne mais je pense plus que le ouaf vient comme compagnie et non comme manque d'enfant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
Jess
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25540
Age : 32
Localisation : Maintenon (28)
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Ven 19 Sep 2008 - 8:46

Cet article est très intéressant!! ouiii
Mais je pense que dans un sens, ils sont raison. Aujourd'hui, on anthropomorphise beaucoup trop nos chiens et bien souvent ils n'ont plus vraiment la place de chiens dans les familles.
Moi je ne me sens pas concerné par cet article car bien que gagas de mes chiens, ils restent quand même des chiens et non des joujous ou une façon de compenser ma solitude.
Mais bon c'est vrai que vivant seule, mes chiens sont une sacrée compagnie! Mais par contre pas du tout pour parer à un désir d'enfants! gloups
J'ai toujours dit que j'attendrai que mes chiens ne soient plus là ou très vieux avant d'avoir un enfant.
Merci Béné pour l'article! ok

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/royal/
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Ven 19 Sep 2008 - 10:46

Tu ne veux pas avoir des enfants pendant que tes loulous aient envie de jouer, de faire des câlinous avec tes chiens ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
Jess
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25540
Age : 32
Localisation : Maintenon (28)
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Ven 19 Sep 2008 - 10:47

Je pense que je n'aurais pas assez de temps à consacrer à tout le monde.
Je reprendrais un chien quand le petit aura 3/4 ans je pense, je ne pourrais jamais vivre sans chien....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/royal/
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Ven 19 Sep 2008 - 10:53

Je comprends ... c'est vrai que l'on passe beaucoup de temps avec nos chiens et les enfants en demande tout autant !

bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
jesschurch
BoubouQuiTâtonne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Localisation : villebon sur yvette
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Lun 22 Sep 2008 - 12:29

perso, je vis seule. Churchill est mon petit compagnon, je lui parle, mon père est devenu papy et mon frère tonton... mais pour autant, j'aime churchill comme... un chien et non comme un enfant. Il reste un animal et à la place ou il doit etre. Je crois que cela marche bien, churchill n'est pas exclusif... Quand au fait d'avoir des enfants, si j'en ai, je ne me préoccupe pas mon chien s'adaptera... et vu comme il est avec mes filleuls, je suis sure que ça ira très bien.. Je n'attendrais donc pas que churchill soit vieux ou plus là... Si cela doit arriver et bien ce sera une nouvelle aventure. Bref je ne comble pas un vide quel qu'il soit avec church.
Vous semblez surpris que certains rendent leur chien malade par leur attitude. Ce n'est pas rare qu'une personne celibataire ou en couple comble un vide avec le chien (affection, enfant...). Cela ne veut pas dire que c'est toujours le cas. J'avais une amie qui vivait seule et le vivait mal. Elle a pris un bébé cocker. Le chien était comme son bébé ou son mec : il dormait dans son lit (quand je dis dedans c'est à coté d'elle, sous les couverture et dans ses bras). Cela a duré 2, 3 ans jusqu'à ce qu'elle rencontre un homme qui bien qu'aimant les chiens ne souhaitait pas dormir avec le cocker (d'ailleurs le chien l'a hai de suite). Et bien une nuit l'homme est sorti de la chambre pour aller aux toilettes, le chien l'a attaqué. Pour de vrai (plusieurs suture au bras et à la cuisse...). total elle a du se séparer du chien... si elle l'avait un peu plus traité comme un chien, il seraient très heureux ensemble peut etre... A méditer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanou
BoubouDansLaFleurDeL'âge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 474
Age : 34
Localisation : haute savoie, argonay (74)
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Lun 6 Oct 2008 - 17:38

voici un texte que j'ai écrit il ya peu de temps dans le cadre de mon association, mon club de lecture (alliant lecture puis écriture)



homere et moi c'est fusionnel

bien souvent les gens emploie le terme "trop". tu aimes trop ton chien, à l'exces, de façon irraisonnée. pour les gens bien souvent c'est terrifiant car j'ose l'aimer comme j'aimerai un humain et meme plus. pour eux ce n'est qu'un chien. mais je rajoute toujours c'est pas qu'un chien! c'est "mon" chien. bien souvent ça leur fait peur car ils craignent que je l'aime comme si c'était un enfant ou pire que je l'aime plus que mon futur enfant. j'avoue que toutes ses hypotheses me font rire.

j'ai bien conscience d'aimer mon chien bien plus que la norme humaine est capable d'aimer son chien. mais qu'importe puisqu'à l'origine je suis déjà hors norme (lol). bein oui c'est comme ça je suis pas normale, je ne suis pas dans la norme, dans bien des domaines.

homere, j'y ai pensé toute ma vie. toute ma vie, je me suis dit quand je serai grande autrement dit independante financierement et materiellement, que j'aurai ma propre vie et mon propre chez moi, j'aurai un chien, j'aurai mon chien. pourquoi un chien, parce que les chiens m'ont toujours passionnés et apportés beaucoup de joie, bonheur et reconfort. petite j'ai eu bien des choses qui pesaient sur mes freles épaules, l'animal en general et le chien en particulier etait pour moi une valeur sure. on pouvait pas se tromper sur ce qu'il vous donnait. ils vous aiment à leur façon, et envers et contre tout, surtout comme vous etes.

ce que j'aime chez le chien c'est sa constance, sa sincerité, sa simplicité. il vous laisse jamais tomber c'est vous qui le laisser tomber.

mon homere il est à la fois calme et plein de joie de vivre et fougueux. c'est un vrai clown. il sait ce qu'il veut et il sait vous le faire comprendre. il detecte tout de suite si ça va ou pas. il est toujours tres content de me revoir, de m'accueillir.quand il me regarde je vois autant de choses qui passent dans ses yeux que quand je le regarde. on s'aime autant, lui à sa façon de chien et moi à ma façon d'humain. ce que je vie avec mon chien, aucune personne ne peut le comprendre excepté peut etre une autre personne qui a une relation privilégiée avec son animal.

mais ne vous m'epprennais pas j'aime aussi plus que tout mon mari et il n'y a pas de comparaison. je suis d'un temperament passionné donc je fais souvent les choses à l'exces.

je vois pas pourquoi je devrai obligatoirement aimer mon prochain parce que c'est un humain. desolé de vous choquer mais la mort d'un humain que je ne connais pas ou que je n'aime pas, me touche beaucoup moins que si c'était celle de mon chien. c'est comme ça il fait parti de ma vie, de ma famille et aussi un peu de moi. je demande à personne de comprendre c'est comme ça c'est tout.

quand mon chien a été malade et a faillit mourir j'ai pleuré, j'étais aneantie. j'ai ressenti, un tel vide, un tel arrachement... il y avait plus de nous, il n'y avait plus que moi. biensur mon mari lui était toujours là, mais je vous le redis rien à voir puisqu'avec ou sans mon chien j'aime mon mari plus que tout.

si je peux l'aimer aussi fort c'est justement parce que c'est un chien. dans ma tete c'est mon bébé "chien" et en aucun cas mon bébé humain. les devoirs et responsabilités sont quand meme tout autre! mon chien je peux l'aimer et le garder égoistement, je n'ai pas le devoir de lui donner tous les atouts en main pour qu'il se passe de moi et s'épanouisse dans sa vie seul, avec une autre personne avec qui il construira sa famille. mon chien il est à moi et toute sa vie il restera aupres de moi, comme moi je suis sa maitresse et toute sa vie je resterai aupres de lui. vous voyez la grande difference, le gouffre, le neant. mon enfant je l'eleverai et l'aimerai pour qu'il parte et fasse sa vie et mon chien je l'eleve et l'aime pour qu'il reste avec moi. biensur, c'est un chien et il faut qu'il se sente bien dans sa peau de chien et à sa place de chien. malgré donc toute ma gaga attitude, il y a donc des regles de hierarchie et il sait bien qui est le chef de meute.

des personnes disent mon chien croit que je suis son male ou sa femelle, là encore rien à voir. c'est meme plutot flippant! mon mari je l'aime parce qu'il est lui, une personne imprevisible, independante. je l'aime sans savoir ce que l'avenir nous reserve, sans savoir ce que demain sera fait. je le comprends pas toujours, il n'appartient qu'à lui meme, il m'échappe. je l'aime physiquement aussi. rien à voir donc avec mon chien, et heureusement (lol). j'aime mon chien uniquement pour ce qu'il est autrement dit "un chien", pour ce que je suis et ce qu'on peut s'apporter.

je suis responsable de moi meme et je suis responsable de lui toute sa vie durant!

il m'aime comme je suis et tout le temps. il ne me juge pas. plus je m'occupe de lui et plus on est complice. pour autant il n'est pas le centre de ma vie, ni l'objet unique de mes pensées. nous avons une relation unique et privilégiée qui n'inclut personne d'autre et que personne ne comprend. mais ça mp'empeche pas de vivre tout pleins de choses sans lui et en dehors de lui. je suis loin de l'amener partout avec moi et de lui consacrer aussi tout mon temps.

souvent je me dis aussi que meme si je l'aime trop comme dise les gens, j'ai su l'aimer trop correctement. homere est un chien équilibré, qui aime les gens, les autres animaux (meme si il est bagarreur avec les autres males de gros gabarit), il est tranquille quand on est pas là, il dort paisiblement, il est gentil avec les enfants, il n'est pas jaloux de mon mari, ni des enfants (lol)... bref j'ai su l'aimer sans le stresser , je pense qu'il est plutot bien dans sa peau de chien pourri gaté certes mais de chien quand meme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25540
Age : 32
Localisation : Maintenon (28)
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Lun 6 Oct 2008 - 19:16

C'est vraiment juste et vrai ce que tu as écris ouiii

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/royal/
jesschurch
BoubouQuiTâtonne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Localisation : villebon sur yvette
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mar 7 Oct 2008 - 12:20

je l'ai aimé sans le stresser as tu écrit: c'est là le secret je pense...Malheureusement , tous les gens qui ont des animaux ne sont pas capables de cela...
on est tous gagas de nos chiens, ce sont nos bébés...mais les gens trouvent cela étrange encore plus quand tu es seule avec le chien (genre la pauvre elle a pris un chien parce qu'elle s'ennuie, ça remplace le mec ou le gosse qu'elle est pas foutue d'avoir, j'en passe et des meilleures en ce qui me concerne).
Ce qui est important c'est que homère sait bien que tu es son chef de meute...dans ce cas, je crois que l'on peut vouer une adoration a son chien sans rien risquer...
Parce que dans le cas contraire, les chiens sont souvent les 1 er à trinquer s'il ne savent pas ou est leur place...
Ce que tu as ecrit est beau et surtout vrai!
bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanou
BoubouDansLaFleurDeL'âge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 474
Age : 34
Localisation : haute savoie, argonay (74)
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mar 7 Oct 2008 - 17:16

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arome
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21591
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Sam 22 Nov 2008 - 23:27

Nanou, j'avais loupé ton texte ... il est tellement vrai et vient en rajouter sur l'article !

Merci ouiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/georgesbull/
fredinhio
BoubouPetitJoueur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Localisation : Nice
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Dim 27 Sep 2009 - 3:31

bien qu'on aime plus nos chiens !
non je ne me sent pas en mal d'enfant du temps, et je n'est pas pris de boubou pour ces proportion enfantine (sa me choque qu'un profésionnel pence sa !)
Si de nos jour on fait beaucoups plus appel a des dresseur pour chien ou je ne sait quoi c'est surtout que c'est quelque chose de nouveau, qu'il ne se plaingne pas il n'aurait pas de métier ni d'argent sinon lol
au temps de ma grand mère il y avait trop d'enfant pour s'occupé d'un chien comme on le fait de nos jours, ma grand mère avait 7enfants pas de machne a lavé, ni seche linge, pas de lave vaiselle ni autre alors c'est sur qu'elle n'aurait jamais considéré un chien comme sont enfant, mais les chose change évolue, mintenant on a moin d'enfant, on s'occupe de nos carière, déja a l'époque de ma mère les choses avait changer, son chien dormai dans le lit.
en se qui concerne un phénomène de mode je suis totalement en désacord, meme si pour certaine race je l'est rejoin un peu tel le chiwouaoua pour les blonde a forte poitrine lool mais ce n'est pas pour sa que les chien sont moin aimer !
tout a changer de nos jour, les gamines de 12ans en paraissent 20, le nombres des voitures a doublé, les prix ont augmenter, et nos chiens sont nos bébés !
on critique les maitres des chiens mais je vois pas beaucoups de monde critiqué le phénomène de mode chez les stars avec leur enfant en 3ans c'est devenu la mode d'avoir un enfants et de l'habiller comme ces poupé que l'on avaient étant enfant!
mon chien je joue avec, je le bichonne, la laisse monter sur le canapé, lui fait des bisou et des calins, c'est ma boubouille "mon enfant", mais la chambre lui est interdite je tien a garder mon intimité avec mon copin !
et pour leur émission de télé, c'est justement patce que sa passe a la télé que sa devien un phénomène de mode de dréssé son chien ( puis faut voir les cas qui prenne aussi tu te dit c'est normal qui soit fou leur chien mdrr) c'est comme "déco" depuis que sa passe a la télé tout le monde veut refaire sa déco et avoir un apart "déco" !!!

bref je ne suis pas d'accord avec tout se que le monssieur dit, il ne faut pas généralisé, puis ya pas de quoi allé voir un psy pour sa lol


bravo nanou, je suis totalement d'accord avec toi et comprend totalement (1ere page dernier message)
j'aime mon chien énormément, j'aimerai diféramen et encore plus mon enfant, ce n'est pas le meme amour ne l'oublion pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3dclic.wifeo.com
Laetitia & Bono
BoubouEnOr
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2649
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Ven 14 Mar 2014 - 22:46

J'avais pas encore lu ce post mais ça m'a bien fait rire, c'est n'importe quoi! j'adore mon chien, je l'appelle mon bébé, j'ai pourtant deux enfants, il ne me sers pas de béquille sentimentale non plus! Certains me dise que je suis trop gaga et que j'en fais trop et je me retiens de leur dire ce que je pense! Les pauvres, ils en prendrait plein la gueule, non mais sans blague, on est libre de faire ce qu'on veut sans devoir se justifier! C'est pareil pour les gosses, tout le monde à une façon de faire différente et pourtant chacun veut donner des leçons! Ne serait ce qu'à cause des écarts de générations. Faut arrêter avec tout ça, personne d'autre que les parents ne connaît mieux son enfant tout comme personne ne connaît mieux un chien que son maître, il n'y a pas de recette miracle mais de constants ajustements qui suivent naturellement leurs évolutions! franchement j'ai vu beaucoup de chien avec plusieurs troubles et qui n'avaient jamais été papouillé plus que ça! Faut être sérieux 2 secondes, ils ont jamais eu de chien ces gens la! D'ailleurs combien de gosses vont chez le psy aujourd'hui par rapport à il y a 20 ans? Faut bien trouver des raisons pour culpabiliser les gens! Par contre que le chien soit considéré comme un meuble par la loi, ça ça les dérange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess
BoubouDieu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25540
Age : 32
Localisation : Maintenon (28)
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 19 Mar 2014 - 21:56

Oui c'est un peu aberrant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutoublog.com/royal/
La Castafiole
BoubouFamilier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1588
Age : 58
Localisation : Ariège
Date d'inscription : 25/04/2015

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 20 Jan 2016 - 15:35

Moi, je connais beaucoup plus de chiens malades de ne pas avoir été aimés et soignés, et même pire d'avoir été maltraités, que d'avoir été trop aimés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pauline L
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2549
Age : 25
Localisation : Dole
Date d'inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Mer 20 Jan 2016 - 17:36

On est bien d'accord Lydia !
Surtout quand on prend le temps de regarder un peu ce qu'il se passe dans les assos, et l'état dans lequel sont récupérés certains chiens...

Ceci étant, le sur attachement existe quand même, il faut donc arriver à trouver le juste milieu pour avoir une relation parfaite et équilibrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paré marie sylvette
BoubouPetitJoueur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 47
Localisation : amiens
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   Lun 1 Mai 2017 - 9:32

bravo j'ai trouvé le sujet intéressant........en plus, je suis d'accord pour dire que les maîtres devraient faire 2 ou 3 séances chez le comportementaliste, ça éviterait des complications pour la suite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces chiens malades de leurs maîtres (article-débat)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE Forum Bulldog Anglais : Bulldogs et Cie :: BOUBOULAND :: BoubouAttitude-
Sauter vers: